Espace du récit / récit de l’espace

CAHIERS DE NARRATOLOGIE – Analyse et théorie narrative

Numéro spécial – 31 bis | 2017
Espace du récit, récit de l’espace en contexte germanique

Ce numéro est le fruit des recherches sur la narrativité menées ces dernières années au sein du CEREG (Centre d’étude et de recherche sur l’espace germanophone, Université Sorbonne nouvelle-Paris 3) et s’inscrit dans la continuité d’un workshop sur « Espace et narration » (octobre 2013).

Sous la direction de Anne-Laure Daux-Combaudon, Elisa Goudin-Steinmann et Céline Trautmann-Waller

Introduction (par Anne-Laure Daux-Combaudon, Elisa Goudin et Céline Trautmann-Waller)

Espace vécu – Espace raconté

-Elisa Goudin : Spatialité et mise en récit de projets de vie alternatifs dans des espaces de l’ex Berlin-Est détournés de leur usage initial.

-Daniel Argelès : Limites, marges et liminalité : les enjeux narratifs et politiques de la représentation de l’espace dans les textes de fiction de l’écrivain berlinois Klaus Schlesinger dans la RDA des années 1970.

-Britta Jallerat-Jabs : « Ich mach ganz oft Kerzen an » ou comment raconter son habitat.

-Judith Kasper : La Bibliothèque nationale de France et le camp Austerlitz. La narration d’un espace traumatisé chez Sebald.

Déplacement et mise en récit

-Patrick Farges : Orient imaginé/Orient vécu chez les Juifs germanophones (yekkes) en Palestine / Israël.

-Anne Larrory, Ricarda Schneider : « und auf meinen platz sitzt n bursche mit nem hakenkreuz ». Lieux, espace et catégorisation dans les récits de l’Israel-Korpus.

-Dorothea Bohnekamp : L’Allemagne : un “non-lieu” pour les exilés judéo-allemands après 1945 ? 

 -Irmtraud Behr : L’arrivée à New York dans le roman Kokoschkins Reise, les moyens linguistiques de construction d’une figure spatiale.

-Louise Dumas : Construire un espace d’où faire émerger un nouveau cinéma allemand. L’espace au coeur du récit dans Im Lauf der Zeit, Lola rennt et Wolfsburg.

Matérialité et spatialité – aux limites du récit

-Anne-Laure Daux-Combaudon : Espace du texte et énoncés généralisants en ouverture de textes narratifs littéraires ou narration et performance dans les récits de fiction.

-Florence Baillet : L’expérience du tragique dans la mise en scène de Médée par Michael Thalheimer : pour une autre appréhension de l’espace et de la narration au théâtre.

-Kerstin Hausbei : Sur le seuil ? Hypothèses sur la spatialité dans la dramaturgie narrative de Roland Schimmelpfennig.

-Céline Trautmann-Waller : Le tapis d’Orient en Allemagne et en Autriche à la fin du XIXe siècle : défi spatial, défi narratif.

http://narratologie.revues.org/

 

 

Narrativités allemandes. Culture(s) et mise en récit

Séminaire du Centre d’études et de recherches sur l’espace germanophone (CEREG), Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense

2016/2017

Vendredi 14 octobre 2016 (9h15-18h15) :

Première Journée d’étude « Narrativité et matérialité » organisée par Florence Baillet et Anne-Laure Daux-Combaudon

Lieu : Salle 16 (Institut du monde Anglophone, Université Paris 3, 5 rue de l’Ecole de Médecine, 75006 Paris).

Vendredi 25 novembre 2016 (15-17h) :

Stefan Laube (Humboldt-Universität Berlin) : Luthers “Hammerschläge”. Narrative Strategien zur Aneignung einer Kernepoche der Deutschen Geschichte.

Séance organisée par Armin Owzar

Lieu : Salle 216 (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 2e étage, 13 rue de Santeuil, 75005 Paris).

Vendredi 3 février 2017 (15-17h) :

 Alexander Honold (Universität Basel) : Erzählen von der Zeit – Erzählen mit der Zeit.

Séance organisée par Jürgen Ritte

Lieu : Salle 410 (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 4e étage, 13 rue de Santeuil, 75005 Paris).

Vendredi 3 mars 2017 (15h-17h) :

Marie Guthmüller (Ruhr-Universität Bochum) : Zwischen Wissenschaft, Literatur und Populärkultur: Träume erzählen im 19. Jahrhundert.

 Séance organisée par Céline Trautmann-Waller

Lieu : Salle 410 (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 4e étage, 13 rue de Santeuil, 75005 Paris).

Vendredi 24 mars 2017 :

Deuxième Journée d’étude « Narrativité et matérialité » organisée par Florence Baillet et Anne-Laure Daux-Combaudon.

Lieu : Salle Athéna (Maison de la Recherche, Université Paris 3, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris).

Vendredi 21 avril 2017 (15h-17h) :

Andréa Lauterwein (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Katja Schubert, Marion Picker et Sylvie Le Grand-Ticchi (Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense) :

Le contemporain / la contemporéanité.

 Lieu : Salle 410 (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 4e étage, 13 rue de Santeuil, 75005 Paris).

Vendredi 12 mai 2017 (15h-17h) :

 Sven Staffeldt (Universität Würzburg) : Das Vorkommen des Verbs “erzählen” in gesprochensprachlichen Daten (titre provisoire)

Séance organisée par Anne-Laure Daux-Combaudon

Lieu : Salle 410 (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 4e étage, 13 rue de Santeuil, 75005 Paris).

 

Contact : celine.trautmann-waller@univ-paris3.fr

 

Narrativité et matérialité Narrativität und Materialität

Journée d’études interdisciplinaire « Narrativité et matérialité »

Interdisziplinäre Tagung « Narrativität und Materialität »

14 octobre 2016/14. Oktober 2016

 Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, IMA, salle 16

5 rue de l’Ecole de Médecine, 75005 Paris

Cette journée d’études interdisciplinaire souhaite se pencher sur les liens susceptibles de se tisser entre narrativité et matérialité. Si l’on considère que la matérialité intervient quand la matière apparaît en tant que telle, dans sa dimension phénoménale, en ne constituant pas seulement un support de signification, on peut en effet et se demander quel rôle peuvent jouer pareils éléments sensibles dans le cadre d’une narration. Il s’agira d’examiner la matérialité même d’un récit mais aussi la matérialité extradiégétique, telle qu’elle devient sensible dans le récit ou telle que le récit la construit. On s’interrogera sur l’intérêt d’adopter une définition plus ou moins resserrée de la matérialité, incluant ou non par exemple la notion de médialité. Des corpus variés seront abordés : textes littéraires, performances, livres audio, littérature enfantine, jeux vidéo, sites internet. On engagera également une réflexion théorique et méthodologique sur les possibles apports d’une focalisation sur la matérialité pour la narratologie. Quels objets et quelles formes de « lisibilité » deviennent alors particulièrement pertinents dans une telle perspective ? De nouveaux instruments conceptuels seraient-ils judicieux ou éventuellement nécessaires ? Cette manifestation scientifique, qui réunira les contributions de chercheurs français, allemands et autrichiens de diverses spécialités disciplinaires, s’inscrit dans le cadre des recherches sur les narrativités allemandes qui ont été engagées par le CEREG (Centre d’Études et de Recherches sur l’Espace Germanophone/EA 4223) de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

 

9H15-9H30 : Accueil

9H30-9H45 : Introduction (Florence Baillet et Anne-Laure Daux-Combaudon)

9H45-10H30 : Bénédicte Terrisse (Université de Nantes) : “Manuscrits subtilisés, papier brûlé : des textes-objets aux textes-matière chez Wolfgang Hilbig”

10H30-11H15 : Markus Engelns (Universität Duisburg-Essen) : “Geschichten über Metall, Holz und Schnee  – Zur narrativen Bedeutung von Materialien in Videospielen ”

11H30-12H15 : Rita Finkbeiner (Johannes Gutenberg-Universität Mainz) : “Repetition und Variation als Gestaltungsprinzip im Bilderbuch. Sprachliche, visuelle und interaktionale Aspekte”

12H15-13H : Kerstin Hausbei (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : “1001 Nacht : zum Verhältnis von Klang, Stimme und Narrativität im Hörbuch”

 

15H-15H45 : Andrea Lauterwein (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : “Valie Export : menstruation – monstration – matérialisation”

15H45-16H30 : Sarah Neelsen (Université de Liège) : “Musik erzählt. Elektronische Musik im zeitgenössischen Roman”

16H45-17H30 : Sergej Rickenbacher (Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf, Graduiertenkolleg “Materialität und Produktion”) : “Vom Ododion zum Smeller 2.0 – Narrative und technische Materialisierungen der ›Duftorgel‹”

17H30-18H15 : Georg Weidacher (Karl-Franzens-Universität Graz) : “Das Erzählen eines modernen Mythos unter Nutzung der Affordanzen des Internets und in ihm etablierter Kommunikationsformen – oder: „Red Bull verleiht Flügel“”

 

Organisation:

Florence Baillet, florence.baillet@gmail.com

Anne-Laure Daux-Combaudon, anne-laure.daux@univ-paris3.fr