Parution “Matérialités de la narration. Perspectives germaniques”

Florence Baillet et Anne-Laure Daux-Combaudon (dir.), Matérialités de la narration – Perspectives germaniques, Cahiers d’Etudes Germaniques n°75, 2018/2.

Le présent ouvrage se penche sur les liens susceptibles de se tisser entre narration et matérialité. Pareille association peut paraître paradoxale : la matérialité convoque en effet une dimension sensible qui, apparemment, résiste à la signification ou, en tout cas, ne se révèle pas entièrement transparente face à cette dernière. Or le parti pris des contributeurs de ce volume est de ne pas considérer la matérialité simplement comme un élément insignifiant dans tous les sens du terme (à la fois non porteur de signification et quantité négligeable), ni non plus comme une perturbation du flux narratif, tels un obstacle à surmonter ou encore une scorie à éliminer. Est formulée l’hypothèse selon laquelle la matérialité contribue en réalité pleinement à la narration et est par conséquent à appréhender comme en faisant partie. S’intéresser aux matérialités de la narration conduit alors à envisager cette dernière sous un autre jour et donc à réévaluer les outils et approches utilisés à son propos : accomplir un « tournant matériel » au sein des études sur la narration participe du renouvellement actuel de la recherche en matière de narratologie. Pour ce faire, les contributions de ce volume, qui sont issues de chercheurs francophones et germanophones, abordent des corpus variés (récits de vie, livres-audios, littérature pour enfants, cinéma, théâtre, jeux vidéos, presse, publicité, etc.) et s’inscrivent dans une perspective multidisciplinaire.

Séminaire “Narrativités allemandes”, séance du 9 novembre 2018

La prochaine séance du Séminaire narrativités allemandes aura lieu 

le 9 novembre 2018, 15h-17h, salle 410 (Centre Censier). 

L’invitée sera Mme Angelika Schober: 

 “Ecrire la guerre au féminin? Edith Stein et la Première Guerre mondiale”

 Angelika Schober est Professeur des Universités à l’Université de Limoges en Histoire des idées et civilisation. Elle est Membre de l’équipe EHIC EA 1087 et membre associé de deux autres équipes de recherche : EIRIS-Equipe Interdisciplinaire de Recherche sur l’Image Satirique (EA-4249 HTIC, Université de Bretagne Occidentale) ; Groupe de Recherche sur la Culture de Weimar, FMSH, Paris. 

Elle a écrit un article sur la thématique de l’écriture féminine de la guerre qui paraîtra en automne dans la revue en ligne AWP-Review : The Arts of War and Peace,éditée par l’EA LARCAde Paris-Diderot (numéro consacré à “A Panorama of Women’s War Writing”). (http://www.awpreview.univ-paris-diderot.fr/?lang=en)

Elle a notamment publié: 

Angelika Schober, Reflets des Lumières dans la pensée allemande, collection “Ouverture philosophique”, L’Harmattan, Paris, 2016, 141 p.

Angelika Schober, Les relations franco-allemandes dans la presse et les dessins de presse, numéro hors série de Ridiculosa, Université de Bretagne Occidentale, 2015, 170 p.

Angelika Schober, Le pouvoir au féminin. Identités, représentations, stéréotypes dans l’espace germanique (avec Aline Le Berre et Florent Gabaude), Presses Universitaires de Limoges, 2013, 504 p.

Angelika Schober, La presse satirique dans le monde. Histoire et évolution de la presse satirique dans vingt pays (avec Jean-Claude Gardes), Numéro hors série de Ridiculosa, Université de Bretagne Occidentale, 2013, 597 p.