Parution “Matérialités de la narration. Perspectives germaniques”

Florence Baillet et Anne-Laure Daux-Combaudon (dir.), Matérialités de la narration – Perspectives germaniques, Cahiers d’Etudes Germaniques n°75, 2018/2.

Le présent ouvrage se penche sur les liens susceptibles de se tisser entre narration et matérialité. Pareille association peut paraître paradoxale : la matérialité convoque en effet une dimension sensible qui, apparemment, résiste à la signification ou, en tout cas, ne se révèle pas entièrement transparente face à cette dernière. Or le parti pris des contributeurs de ce volume est de ne pas considérer la matérialité simplement comme un élément insignifiant dans tous les sens du terme (à la fois non porteur de signification et quantité négligeable), ni non plus comme une perturbation du flux narratif, tels un obstacle à surmonter ou encore une scorie à éliminer. Est formulée l’hypothèse selon laquelle la matérialité contribue en réalité pleinement à la narration et est par conséquent à appréhender comme en faisant partie. S’intéresser aux matérialités de la narration conduit alors à envisager cette dernière sous un autre jour et donc à réévaluer les outils et approches utilisés à son propos : accomplir un « tournant matériel » au sein des études sur la narration participe du renouvellement actuel de la recherche en matière de narratologie. Pour ce faire, les contributions de ce volume, qui sont issues de chercheurs francophones et germanophones, abordent des corpus variés (récits de vie, livres-audios, littérature pour enfants, cinéma, théâtre, jeux vidéos, presse, publicité, etc.) et s’inscrivent dans une perspective multidisciplinaire.

Séminaire “Narrativités allemandes”, séance du 9 novembre 2018

La prochaine séance du Séminaire narrativités allemandes aura lieu 

le 9 novembre 2018, 15h-17h, salle 410 (Centre Censier). 

L’invitée sera Mme Angelika Schober: 

 “Ecrire la guerre au féminin? Edith Stein et la Première Guerre mondiale”

 Angelika Schober est Professeur des Universités à l’Université de Limoges en Histoire des idées et civilisation. Elle est Membre de l’équipe EHIC EA 1087 et membre associé de deux autres équipes de recherche : EIRIS-Equipe Interdisciplinaire de Recherche sur l’Image Satirique (EA-4249 HTIC, Université de Bretagne Occidentale) ; Groupe de Recherche sur la Culture de Weimar, FMSH, Paris. 

Elle a écrit un article sur la thématique de l’écriture féminine de la guerre qui paraîtra en automne dans la revue en ligne AWP-Review : The Arts of War and Peace,éditée par l’EA LARCAde Paris-Diderot (numéro consacré à “A Panorama of Women’s War Writing”). (http://www.awpreview.univ-paris-diderot.fr/?lang=en)

Elle a notamment publié: 

Angelika Schober, Reflets des Lumières dans la pensée allemande, collection “Ouverture philosophique”, L’Harmattan, Paris, 2016, 141 p.

Angelika Schober, Les relations franco-allemandes dans la presse et les dessins de presse, numéro hors série de Ridiculosa, Université de Bretagne Occidentale, 2015, 170 p.

Angelika Schober, Le pouvoir au féminin. Identités, représentations, stéréotypes dans l’espace germanique (avec Aline Le Berre et Florent Gabaude), Presses Universitaires de Limoges, 2013, 504 p.

Angelika Schober, La presse satirique dans le monde. Histoire et évolution de la presse satirique dans vingt pays (avec Jean-Claude Gardes), Numéro hors série de Ridiculosa, Université de Bretagne Occidentale, 2013, 597 p.

Séminaire “Le genre bref dans l’espace public”

Ce séminaire est organisé conjointement par le CEREG et CLESTHIA, dans le cadre du réseau international “Le genre bref dans l’espace public”

Séance du 12 octobre 2018, Censier, salle 410: Construire une base de données? 

Séance du 7 décembre 2018, Censier, salle D19: Pierre Halte, La place des icônes dans le message électronique

Autres dates prévues: 

8 février 2019

5 avril 2019

14 juin 2019

Séminaire “Narrativités allemandes”, dates 2018-2019

Les séances du séminaire ont lieu le vendredi après-midi (sauf le 18 janvier 2019).

9 novembre 2018, Angelika Schober, Ecrire au féminin? Edith Stein et la première Guerre mondiale.  Censier, salle 410

18 janvier 2019, Journée d’étude organisée par les étudiants du master EGISAM, Lieux et espace dans le récit autobiographique.

22 mars 2019, Soja Zeman, Narrativitätsperspektive.

24 mai 2019, Simona Leornardi, Erinnerungsthematisierungen in autobiographischen Erzählungen aus dem Israelkorpus. 

7 ou 28 juin 2019

Projet « Diaspora »

Cet atelier se propose de réunir des chercheurs venant de différentes disciplines pour construire une coopération scientifique autour de la question des diasporas. Nous proposons de penser ensemble les différents usages auxquels la notion de diaspora a donné lieu en abordant l’histoire juive comme matrice (politique, sociale et culturelle) d’autres expériences ou formes de vie diasporiques jusque dans le présent immédiat. Ce projet est porté par Katja Schubert et Céline Trautmann-Waller, dans le cadre du Campus Condorcet (appel à projets 2018-2019).

Les séances auront lieu le vendredi matin: 26 octobre, 7 décembre, 1er février, 22 mars, 17 mai dans les locaux de Nanterre, Paris 3, Diderot, EHPE, ancienne école Polytechnique (à préciser).

Séminaire « Catégorie(s) / catégorisation »

Le séminaire a lieu le vendredi après-midi. Voici les séances prévues :

30 novembre 2018 Sylvain Farge, La catégorisation en langue, entre stabilité et flexibilité, entre structures cognitifs et usages discursifs; Censier, salle D19

1er février 2019 Hervé Quintin, Les indéfinis

22 mars 2018 Sonja Zeman (matin)

17 mai 2019 Jean-Louis Georget, La construction des catégories ethnologiques en Allemagne au 18ème siècle (titre de travail)

21 juin 2019

Séance de travail autour des notions de médialité / multi-modalité, le 4 mai  2018

Maison de la recherche, 4, rue des Irlandais 75005 Paris, Salle Mezzanine

Lors de cette séance de travail seront confronté différents aspects ayant trait à la médialité. Deux exposé porteront sur l’oral (Jan Schneider, Aliyah Morgenstern) et deux sur des expressions écrites (Anne-Laure Daux-Combaudon, Irmtraud Behr)

​10h Jan Schneider ​: “Medien als Verfahren der Zeichenprozessierung. Ein Plädoyer für einen semiotischen Medienbegriff.” (Les médias / la médialité comme processus de génération de signes. Plädoyer pour une conception sémiotique de la médialité)

10h45 Anne-Laure Daux-Combaudon : Multimodalität und Narration : zum narrativen Potential von Sprache und Bild (Multimodalité et narration : à propos du potentiel narratif de la langue et de l’image)

Pause

11h45  Irmtraud Behr : Indexicalité ​matérielle, iconique et linguistique, réflexions au sujet des genres brefs dans l’espace public

14h : Aliyah Morgenstern : Approche multimodale de l’expression de l’aspect en russe, français et allemand

Séminaire narrativités allemandes, séance du 23 mars 2018

Conférence (en langue allemande) de M. Michael Braun,
Professeur de littérature allemande à l’Université de Cologne:

Erfindung der Wahrheit?
Narrative Strategien in Verfilmungen deutscher Zeitgeschichte

Le vendredi 23 mars, à 14h30, en Salle Athéna,
Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle
4, rue des Irlandais  75005 Paris

Michael Braun, auteur d’une thèse de doctorat sur l’œuvre poétique de Hilde Domin (Exil und Engagement. Untersuchungen zur Lyrik und Poetik Hilde Domins. Frankfurt a.M. 1993) et d’une habilitation sur le fragment en littérature („HÖRRESTE, SEHRESTE“. Das literarische Fragment bei Büchner, Kafka, Benn und Celan. Köln, Wien (Böhlau) 2002) est auteur de nombreux articles et directeur de nombreux ouvrages collectifs consacrés à la littérature judéo-allemande, la littérature de la RDA ou encore aux rapports entre littérature et histoire (p.ex. Wem gehört die Geschichte? Erinnerungskultur in Literatur und Film, Münster 20132). Spécialiste de la littérature allemande contemporaine il s’est plus particulièrement intéressé aux rapports entre littérature et cinéma et d’autres médias.

Séminaire “catégorie(s) – catégorisation”

Séance du 24 novembre 2017, 15h-17h, Censier salle 14

Katharina Mucha: Exklamationen

Der Vortrag entwickelt drei Perspektiven auf Exklamationen. Zuerst wird überlegt, wie weitreichend der Begriff der Exklamation überhaupt verwendet werden und in welchem Framework seine Verwendung Sinn machen kann. Hieran schließen Überlegungen, die darauf zielen, i. Exklamationen im Framework der kognitiven Grammatik zu schärfen, ii. Aspekt und Exklamation in Verbindung zu setzen. Hierauf folgt ein Blick in Korpusstudien vom 13.-20. Jahrhundert – 100 Millionen Wort Korpora vs. kleine literarische Korpora – , der eine historische, sprachvergleichende Perspektive eröffnet, wobei Frequenzen und Formen präsentiert werden. Die dritte Perspektive wählt einen diskursfunktionalen Blick und bettet Exklamationen als Selbst-Präsentationen in narrative Diskursstrukturen, d.i. versucht zu erfragen, welche Positionen Exklamationen innerhalb von Diskursen einnehmen.

 

Katharina Mucha ist zur Zeit Gastdozentin an der Universität Sorbonne Nouvelle im Département d’Etudes Germaniques

Séminaire “Catégorie(s) / catégorisation”

Dans le cadre de ce séminaire, une journée d’études aura lieu le 6 octobre 2017 à la Maison de la Recherche (4 rue des Irlandais 75005 Paris), Salle du Conseil:

“Catégoriser dans les sciences du langage – Questions d’histoire et d’épistémologie”

La journée est organisée par Irmtraud Behr (CEREG), Eric Corre (PRISMES) et Jean-Marie Fournier (HTL).

Le pré-programme est accessible par https://categories.sciencesconf.org/

 

Workshop “Narrations de la mondialisation”

Narrations de la mondialisation et accélération du temps

Vendredi 15 septembre 2017, de 9H à 17H

Salle Mezzanine – Maison de la Recherche (4 rue des Irlandais 75 005 Paris)

PROGRAMME

9H Quelques mots d’introduction (Florence Baillet)

9H-9H45 Sacha Zilberfarb : « Pistes de réflexion à partir du travail de traduction de l’ouvrage de Hartmut Rosa, Resonanz. Eine Soziologie der Weltbeziehung (2016) »

9H45-10H30 Sarah Neelsen : «  Ruralité et mondialisation dans l’oeuvre de Josef Winkler »

10H30-10H45 Pause café

10H45-11H30 Jean-Louis Georget : “Leo Frobenius, inventeur de l’Afrique »

11H30-12H15 Amin Owzar : „Entgrenzter Raum, begrenzte Zeit? Globalisierungsnarrative in deutschen Standortkampagnen, 1960-2016“

12H15-13H45 Déjeuner

13H45-14H30 Céline Trautmann-Waller : « La ‘fin de l’histoire’ : récit, concept, image »

14H30-15H15 Daniel Argelès : « ‘Compression du temps et de l’espace’ : quelques éléments de réflexion sur la conception de la mondialisation dans The Condition of Postmodernity (1990) du géographe David Harvey »

15H15-15H30 Pause café

15H30-16H15 Kerstin Hausbei : « La mondialisation dans l’écriture dramatique contemporaine – exemples de pièces »

16H15-17H Florence Baillet : « Temps et narration dans le théâtre müllérien à l’ère de la mondialisation »

Contact: florence.baillet@gmail.com

 

Séminaire “Catégorie(s) catégorisation”

Séance du 19 mai 2017, 10h, Censier salle 422

Jane Wottawa:

Phonetische Kategorien in der Fremdsprache am Beispiel von französischsprachigen Deutschlernern
Unsere phonetischen Kategorien werden von unserer Muttersprache bestimmt. Zwischen verschiedenen Sprachen gibt es Abweichungen in den Kategorien. (Flege, 1995). In der Produktion und Perzeption einer Fremdsprache können diese Abweichungen zu Schwierigkeiten führen (hörbarer fremdsprachiger Akzent, Probleme bei der Produktion und Perzeption von Minimalpaaren etc.)
Am Beispiel von französischsprachigen Deutschlernern wird das Speech Learning Model (SLM) von J.E. Flege (1995) erklärt und anhand von Produktionsbeispielen aus zwei Corpora gesprochenen Deutsches mit französischen und deutschen Muttersprachlern überprüft.

“Narrativité et matérialité” [“Narrativität und Materialität”], 2ème journée, 24 mars 2017

Cycle de journées d’études interdisciplinaires « Narrativité et matérialité »

2ème journée, 24 mars 2017

Notre cycle de journées d’études interdisciplinaires souhaite se pencher sur les liens susceptibles de se tisser entre narrativité et matérialité. Si l’on considère que la matérialité intervient quand la matière apparaît en tant que telle, dans sa dimension phénoménale, en ne constituant pas seulement un support de signification, on peut en effet se demander quel rôle peuvent jouer pareils éléments sensibles dans le cadre d’une narration. Il s’agira d’examiner la matérialité même d’un récit mais aussi la matérialité extradiégétique, telle qu’elle devient sensible dans le récit ou telle que le récit la construit. On s’interrogera sur l’intérêt d’adopter une définition plus ou moins resserrée de la matérialité, incluant ou non la notion de médialité. Des corpus variés seront abordés : textes autobiographiques, littérature, cinéma, théâtre, publicité, etc. On engagera également une réflexion théorique et méthodologique sur les possibles apports d’une focalisation sur la matérialité pour la narratologie. Quels objets et quelles formes de « lisibilité » deviennent alors particulièrement pertinents dans une telle perspective ? De nouveaux instruments conceptuels seraient-ils judicieux ?

Ces manifestations scientifiques, qui réunissent les contributions de chercheurs français, autrichiens et allemands de diverses spécialités disciplinaires, s’inscrivent dans le cadre des recherches sur les narrativités allemandes qui ont été engagées par le CEREG (Centre d’études et de recherches sur l’espace germanophone- EA 4223) de l’Université Sorbonne Nouvelle.

Après la première journée « Narrativité et matérialité », qui a déjà eu lieu le 14 octobre 2016 et portait surtout sur des objets contemporains, cette deuxième journée d’études met davantage l’accent sur des perspectives historiques et civilisationnistes, en interrogeant notamment le rôle (politique, économique, etc.) du récit dans la société.

 

Programme de la deuxième journée d’études interdisciplinaire « Narrativité et matérialité »

9H-9H15

Introduction à la deuxième journée d’études « Narrativité et matérialité » (Florence Baillet et  Anne-Laure Daux-Combaudon, Université Sorbonne Nouvelle)

9H15-10H

Indravati Félicité (Université Paris – Diderot) : « L’essor des sciences du cérémonial dans le Saint-Empire (XVIIe-XVIIIe siècles) : narrativité et matérialité du politique »

10H-10H45

Elisa Goudin (Université Sorbonne Nouvelle) : « La matérialité à l’épreuve de l’histoire : raconter la renaissance du château de Berlin »

10H45-11H : Pause

11H-11H45

Florence Baillet (Université Sorbonne Nouvelle) : « Objets et récits en scène : Schubladen de She She Pop, une ‘histoire sensible’ des deux Allemagnes ? »

11H45-12H30

Hélène Thiérard (Université Sorbonne Nouvelle) : « Récits du moi entre les langues chez Yoko Tawada, José F.A. Oliver et Emine Sevgi Özdamar : la matérialité des autres langues en question »

Pause

14H30-15H15

Pauline Landois (Université Sorbonne Nouvelle) : « Narrativité et matérialité dans les autobiographies d’artisans allemands du XVIIIe siècle »

15H15-16H

Ilham Huynh (Universität zu Köln) : “Gesten des Erzählens. Die multimodale Konstruktion von Alltagserzählungen”

16H-16H45

Patrick Farges (Université Sorbonne Nouvelle) : « ‘Für die war ich Luft’. Raconter le corps masculin juif allemand (Allemagne-Israël) »

16H45-17H : Pause

17H-17H45

Svetlana Chernyshova (Heinrich Heine Universität Düsseldorf) : “Materialität und Intimität. Zu Narrativen im zeitgenössischen Experimentalfilm”

17H45-18H30

Anne-Laure Daux-Combaudon (Université Sorbonne Nouvelle) : ” Zur Komplementarität von Sprache und Bild in deutschen und französischen Werbeplakaten mit narrativem Muster”

 

Lieu de la manifestation :

UNIVERSITÉ SORBONNE NOUVELLE – PARIS 3
Maison de la Recherche
Salle Athéna
4 rue des Irlandais, 75005 Paris