Séminaire “Catégorie(s) catégorisation”

Séance du 19 mai 2017, 10h, Censier salle 422

Jane Wottawa:

Phonetische Kategorien in der Fremdsprache am Beispiel von französischsprachigen Deutschlernern
Unsere phonetischen Kategorien werden von unserer Muttersprache bestimmt. Zwischen verschiedenen Sprachen gibt es Abweichungen in den Kategorien. (Flege, 1995). In der Produktion und Perzeption einer Fremdsprache können diese Abweichungen zu Schwierigkeiten führen (hörbarer fremdsprachiger Akzent, Probleme bei der Produktion und Perzeption von Minimalpaaren etc.)
Am Beispiel von französischsprachigen Deutschlernern wird das Speech Learning Model (SLM) von J.E. Flege (1995) erklärt und anhand von Produktionsbeispielen aus zwei Corpora gesprochenen Deutsches mit französischen und deutschen Muttersprachlern überprüft.

Rémanences de l’exil judéo-allemand en France

TABLE RONDE animée par Dorothea Bohnekamp (Univ. Paris 3) :

RÉMANENCES DE L’EXIL JUDÉO-ALLEMAND EN FRANCE :
LA SECONDE GÉNÉRATION TÉMOIGNE

Maison Heinrich Heine, Cité universitaire, Paris

Jeudi 16 mars 2017

19h30

Avec Annette Antignac (Libraire, Calligrammes), Ernest Coppermann, Georges-Arthur Goldschmidt (écrivain et traducteur), Georges Neu (Secrétaire gén. de l’Association La Solidarité), Dan Sperber (anthropologue, s. r.), Vincent vonWroblewsky (traducteur) et Pierre Rosenberg (ancien Dir. du Louvre, Membre de l’Académie Française, s. r.).

Pendant les années 1930, la grande majorité des émigrants judéo-allemands trouve refuge en France. De nombreux survivants vont rester dans ce pays à la fin de la guerre. Cette table ronde évoquera le vécu de l’exil pendant et après la guerre, la variété des trajectoires des émigrants et de leurs enfants ainsi que la pérennité d’une tradition judéo-allemande en France. La voix est donnée à la seconde génération, celle qui a donné naissance à d’importantes figures de la médiation culturelle entre la France et l’Allemagne.

L’extrême possible

 

22 mars 2017, 19h30

Maison Heinrich Heine, 27C, Boulevard Jourdan, 75014 Paris

Essais d’Elfriede Jelinek, quatre voix, un saxophone

Une sélection de textes parmi les centaines d’essais écrits par le Prix Nobel de Littérature sera présentée par Sarah Neelsen à l’occasion de la parution de son livre “Les Essais d’Elfriede Jelinek. Genre, relation, singularité” (Honoré Champion 2016). Ces textes parlent de la voix et des femmes, des objets du quotidien et de la peur du vide, d’enfermement et de télévision.

Discours engagés, discours d’experts: regards sur les intellectuels juifs dans l’Allemagne et la France du XIXe siècle

Mardi 7 mars 2017

Institut historique allemand

8 rue du Parc Royal, 75003 Paris

Table ronde avec Olivier Baisez (université Paris 8) et Heidi Knörzer (École polytechnique) organisée par la Société des études juives en coopération avec l’IHA (S. Martens).

 
Le XIXe siècle marque un tournant dans l’histoire des minorités juives d’Allemagne et de France. Dans les deux pays, à des rythmes différents, ils deviennent citoyens à part entière et prennent une part active dans les débats politiques. Dès les années 1840, quelques notables juifs comme Adolphe Crémieux et Ludwig Bamberger se lancent en politique mais c’est surtout par leur activité d’écriture et de publication, ainsi que par leur engagement au sein d’associations et d’organisations politiques que les juifs s’expriment et prennent position en tant que tels. Ils interviennent ainsi dans les débats et les combats où se joue le sort des communautés juives et qui, au-delà, s’ancrent pleinement dans les préoccupations et les représentations des sociétés française et allemande.

Olivier Baisez et Heidi Knörzer retraceront et discuteront les parcours intellectuels, les positionnements politiques et idéologiques et les formes d’engagement de quelques figures importantes des judaïsmes allemand et français du long XIXe siècle.

Nuremberg, les nazis face à leurs crimes (2006)

 

Mardi 7 mars (14h-15h30)

Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, 13 rue Santeuil, 75005 Paris, Salle Las Vergnas

Rencontre-discussion avec Christian Delage, historien et réalisateur, autour de son film documentaire « Nuremberg, les nazis face à leurs crimes » (2006)

 

Organisée par Judith Kasper (Ludwigs-Maximilian-Universität München) et Céline Trautmann-Waller (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

Berlin, histoire d’une ville (1957-1994)

Berlin, histoire d’une ville (1957-1994)

Journée d’étude consacrée au sujet d’agrégation 2017 (Option B, civilisation), organisée par les départements d’Etudes germaniques de l’Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle et de l’Université Paris 4 / Paris-Sorbonne en collaboration avec la Maison Heinrich Heine

Programme

Vendredi, 10 février 2017
14h Accueil des participants
Dr. Christiane DEUSSEN (Maison Heinrich Heine)
Mot d’accueil et ouverture
14h15 Prof. Dr. Valérie CARRE (Université Paris 4 / Paris-Sorbonne) / Prof. Dr. Armin OWZAR (Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle)
Einführung ins Thema
I. Kunst und Kultur
Modération: Prof. Dr. Valérie CARRE (Université Paris 4 / Paris-Sorbonne)
14h30 Dr. Elisa GOUDIN (Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle)
La politique culturelle à Berlin-Ouest et Berlin Est
15h15 Dr. Valérie ROBERT (Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle)
Les médias à Berlin, au centre des conflits
16h Pause-café
16h15 Dr. Kerstin HAUSBEI (Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle)
Theaterlandschaft in einer doppelten Stadt
17h Diane BARBE (Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle)
Entre vitrine politique et critique sociétale : Berlin à l’écran des années 1950 à la chute du Mur
17h45 Pause-café
Öffentlicher Abendvortrag
18h Prof. Dr. Hans-Ulrich THAMER (Universität Münster)
Alltag einer geteilten Stadt im Kalten Krieg auf zeitgenössischen Fotografien
Samedi, 11 février 2017
I. Kunst und Kultur (Forts.)
Modération: Prof. Dr. Hélène MIARD-DELACROIX (Université Paris 4 / Paris-Sorbonne)
9h30 Dr. Godehard JANZING (Deutsches Forum für Kunstgeschichte Paris) Les monuments publics entre est et ouest
10h15 Dr. Krijn THIJS (Deutschland-Institut Amsterdam)
Politische Feierkonkurrenz im Jahre 1987: die doppelte 750-Jahr-Feier in Ost- und West-Berlin
11h00 Pause-café
11h15 Prof. Dr. Boris GRESILLON (Centre Marc Bloch, Berlin)
Un paysage culturel en mouvement – Berlin 1953-1994
II. Deutschland und Berlin im Kalten Krieg. Die politischen Rahmenbe-dingungen
Modération: Prof. Dr. Armin OWZAR (Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle)
12h Prof. Dr. Hélène MIARD-DELACROIX (Université Paris 4 / Paris-Sorbonne)
Berlin, ville quadripartite, dans les tensions et crises de la guerre froide
12h45-14h Pause-déjeuner
III. Stadtplanung, Architektur und Wohnen
Modération: Prof. Dr. Valérie CARRE (Université Paris 4 / Paris-Sorbonne)
14h PD Dr. Christoph BERNHARDT (Leibniz Institut für Raumbezogene Sozialforschung Erkner / TU Darmstadt)
Wohnungsbau und Verkehrspolitik in Berlin 1945-1995
14h45 Dr. habil. Patrick FARGES (Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle)
Hausbesetzer und Hausbesetzungen in Berlin-Kreuzberg
15h30 Pause-café
Modération: Dr. habil. Patrick FARGES (Université Paris 3 / Sorbonne Nouvelle)
15h45 Dr. Hubert GUICHARROUSSE (Paris-X / université Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense)
Gropiusstadt, un patronage prestigieux, une réputation sulfureuse
16h30-17h15 Discussion finale

“Narrativité et matérialité” [“Narrativität und Materialität”], 2ème journée, 24 mars 2017

Cycle de journées d’études interdisciplinaires « Narrativité et matérialité »

2ème journée, 24 mars 2017

Notre cycle de journées d’études interdisciplinaires souhaite se pencher sur les liens susceptibles de se tisser entre narrativité et matérialité. Si l’on considère que la matérialité intervient quand la matière apparaît en tant que telle, dans sa dimension phénoménale, en ne constituant pas seulement un support de signification, on peut en effet se demander quel rôle peuvent jouer pareils éléments sensibles dans le cadre d’une narration. Il s’agira d’examiner la matérialité même d’un récit mais aussi la matérialité extradiégétique, telle qu’elle devient sensible dans le récit ou telle que le récit la construit. On s’interrogera sur l’intérêt d’adopter une définition plus ou moins resserrée de la matérialité, incluant ou non la notion de médialité. Des corpus variés seront abordés : textes autobiographiques, littérature, cinéma, théâtre, publicité, etc. On engagera également une réflexion théorique et méthodologique sur les possibles apports d’une focalisation sur la matérialité pour la narratologie. Quels objets et quelles formes de « lisibilité » deviennent alors particulièrement pertinents dans une telle perspective ? De nouveaux instruments conceptuels seraient-ils judicieux ?

Ces manifestations scientifiques, qui réunissent les contributions de chercheurs français, autrichiens et allemands de diverses spécialités disciplinaires, s’inscrivent dans le cadre des recherches sur les narrativités allemandes qui ont été engagées par le CEREG (Centre d’études et de recherches sur l’espace germanophone- EA 4223) de l’Université Sorbonne Nouvelle.

Après la première journée « Narrativité et matérialité », qui a déjà eu lieu le 14 octobre 2016 et portait surtout sur des objets contemporains, cette deuxième journée d’études met davantage l’accent sur des perspectives historiques et civilisationnistes, en interrogeant notamment le rôle (politique, économique, etc.) du récit dans la société.

 

Programme de la deuxième journée d’études interdisciplinaire « Narrativité et matérialité »

9H-9H15

Introduction à la deuxième journée d’études « Narrativité et matérialité » (Florence Baillet et  Anne-Laure Daux-Combaudon, Université Sorbonne Nouvelle)

9H15-10H

Indravati Félicité (Université Paris – Diderot) : « L’essor des sciences du cérémonial dans le Saint-Empire (XVIIe-XVIIIe siècles) : narrativité et matérialité du politique »

10H-10H45

Elisa Goudin (Université Sorbonne Nouvelle) : « La matérialité à l’épreuve de l’histoire : raconter la renaissance du château de Berlin »

10H45-11H : Pause

11H-11H45

Florence Baillet (Université Sorbonne Nouvelle) : « Objets et récits en scène : Schubladen de She She Pop, une ‘histoire sensible’ des deux Allemagnes ? »

11H45-12H30

Hélène Thiérard (Université Sorbonne Nouvelle) : « Récits du moi entre les langues chez Yoko Tawada, José F.A. Oliver et Emine Sevgi Özdamar : la matérialité des autres langues en question »

Pause

14H30-15H15

Pauline Landois (Université Sorbonne Nouvelle) : « Narrativité et matérialité dans les autobiographies d’artisans allemands du XVIIIe siècle »

15H15-16H

Ilham Huynh (Universität zu Köln) : “Gesten des Erzählens. Die multimodale Konstruktion von Alltagserzählungen”

16H-16H45

Patrick Farges (Université Sorbonne Nouvelle) : « ‘Für die war ich Luft’. Raconter le corps masculin juif allemand (Allemagne-Israël) »

16H45-17H : Pause

17H-17H45

Svetlana Chernyshova (Heinrich Heine Universität Düsseldorf) : “Materialität und Intimität. Zu Narrativen im zeitgenössischen Experimentalfilm”

17H45-18H30

Anne-Laure Daux-Combaudon (Université Sorbonne Nouvelle) : ” Zur Komplementarität von Sprache und Bild in deutschen und französischen Werbeplakaten mit narrativem Muster”

 

Lieu de la manifestation :

UNIVERSITÉ SORBONNE NOUVELLE – PARIS 3
Maison de la Recherche
Salle Athéna
4 rue des Irlandais, 75005 Paris

10 Façons d’oublier

2016_11_25_vernissage_ackermann_pawlitzky

Exposition d’Uta Ackermann, poète et auteure de pièces radiophoniques, et Eric Pawlitzky, photographe de Berlin.

Uta Ackermann écrit des textes sur des objets qui ont eu une importance particulière dans son existence. D’apparence parfois banale, ils symbolisent des rencontres bizarres, tragiques ou fatales, et ils reflètent des situations politiques auxquelles elle a été confrontée en URSS, en RDA et dans le monde actuel. Ils ont la valeur d’une autobiographie comprimée. Eric Pawlitzky met soigneusement en scène ces objets qui trouvent ainsi une nouvelle profondeur.

https://maison-heinrich-heine.org/manifestations-culturelles/2016/novembre/10-facons-doublier

Vernissage de l’exposition le vendredi 25 novembre 2016 (18h-20h) à la Maison Heinrich Heine.

« ÉCRIRE, OUVRIR LES FRONTIÈRES »

JOURNÉE D’ÉTUDES : « ÉCRIRE, OUVRIR LES FRONTIÈRES »

MERCREDI 23 NOVEMBRE 2016

Matinée : Ateliers de traduction
Lieu : Sorbonne Nouvelle – Campus Censier, 75005 Paris

10h-12h : Atelier de traduction 1 avec KATJA PETROWSKAJA, ELISABETH HOREM et NICOLE BARY (13, rue de Santeuil, salle 386)

Atelier de traduction 2 avec RADU VANCU et/ou FLORINA ILIS
(1/5 rue Censier, 5e étage, département Études italiennes et roumaines)

Atelier de traduction 3 : jeudi 24 novembre, 11h-13h avec FLORINA ILIS et/ou RADU VANCU (13, rue de Santeuil, salle 241)

Après-midi : Conférences-lectures-débat
Lieu : Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle
4 rue des Irlandais, 75005 Paris, salle Claude Simon.

14h00-15h30 : Conférences : Littératures hétérolingues

MYRIAM SUCHET, maître de conférences à la Sorbonne Nouvelle : « Pour un imaginaire hétérolingue et… indisciplinaire ».

IULIA-KARIN PATRUT, professeure à l’Université de Flensburg : « Literatur und Interkulturalität heute ».

15h30-16h : Café

16h00-18h00 : Lecture-débat

Avec les écrivains VELIBOR ČOLIĆ (Bosnie/France), FLORINA ILLIS (Roumanie), KATJA PETROWSKAJA (Ukraine/Allemagne), RADU VANCU (Roumanie). Modération : TIPHAINE SAMOYAULT, écrivain et critique, professeure à la Sorbonne Nouvelle.
La journée se terminera avec un pot de l’amitié.

 

Conférence Franz Hessel 2016

plakat-hessel-lecture-2016_klein

OLIVIER AGARD, UNIVERSITE PARIS IV

Totalitarismus als Scheinrealität. Kracauers Schriften zur Propaganda

Paris, 4.11.2016, 15h30
Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 (Institut du Monde anglophone, Salle 12)
5 rue de l’Ecole de Médecine, 75006 Paris

Eine Kooperation von Prof. Dr. Stephan Braese (Institut für Germanistische und Allgemeine Literaturwissenschaft der RWTH Aachen) und Prof. Dr. Céline Trautmann-Waller (Centre d’études et de recherches sur l’espace germanophone der Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

Les jardins d’Allemagne vus de France

Conférence-débat
Jeudi 13 octobre 2016 (19h30-21h30)

Maison Heinrich Heine, Cité internationale universitaire de Paris
27 C, Boulevard Jourdan F – 75014 Paris

 

jardins_allemagne

 

Depuis quelques années, le jardin allemand connaît un regain d’intérêt en France: manifestation d’une culture et d’une histoire, il est au centre de plusieurs publications récentes qui mettent en valeur ses spécificités. Ces ouvrages font découvrir des aspects méconnus de jardins qui ont longtemps vécu à l’ombre des modèles anglais ou français.

Jardins d’Allemagne. Théories, imaginaires, transferts. Edité par Hildegard Haberl et Anne-Marie Pailhès, Paris, Honoré Champion, 2014.

La Fabrique de l’urbanisme : cités-jardins en France et en Allemagne 1900-1924, Elsa Vonau, Villeneuve d’Asq, Septentrion, 2015.

Aperçus sur l’art du jardin paysager, par le prince Hermann de Pückler-Muskau. Edition établie, présentée et annotée par Stéphanie de Courtois, Marie-Ange Maillet et Eryck de Rubercy, Paris, Klincksieck, 2014 – Lauréat du “prix historique” P.-J. Redouté 2015.

Fürst Pückler und Frankreich – ein bedeutendes Kapitel des deutsch-französischen Kulturtransfers, édité par Chr. Friedrich, U. Jacob et M-A. Maillet, Berlin, Be.Bra-Verlag, 2012.

Intervenants :
Anne-Marie Pailhès, Maître de conférences en études germaniques (Université Paris Ouest Nanterre).
Hildegard Haberl, Maître de conférences à l’Université de Caen Normandie (ERLIS).
Marie-Ange Maillet, Maître de conférences à l’Université Paris VIII.
Elsa Vonau, Chercheuse à l’Institut Marc Bloch de Berlin.
Modération :
Céline Trautmann-Waller, Professeur en études germaniques à l’Université Sorbonne nouvelle-Paris 3 (CEREG).

en liaison avec

logo_gartentraume

avec le soutien de

logos_sorbonne

Séminaire “catégorie(s) – catégorisation” – 21 octobre 2016 – Journée d’études “catégories linguistiques”

Das Seminar “catégorie(s) – catégorisation” beschäftigt sich mit der Frage, welche sprachlichen Kategorien anzusetzen sind und wie verschiedene Theorien eben diese Frage angehen. Die Theorien, seien sie systemgrammatisch, philosophisch oder handlungsorientiert, weisen Berührungspunkte auf. In dem Workshop kommen einige von ihnen zu Wort.

Sprachliche Kategorien

Université Sorbonne Nouvelle – Maison de la Recherche

 4, rue des Irlandais 75005 Paris Salle Athena

9h        Empfang

9h15    Einführung I. Behr

9h30    H.-W. Eroms (Passau): Die Begründung grammatischer Kategorien

Diskussion

10h15  F. Spitzl-Dupic (Clermont Ferrand): Zur Kategorisierung sprachlicher Einheiten in einigen allgemeingrammatischen Texten direkt vor und nach Kant (zwischen 1781 und 1805)

Diskussion

11h      Pause

11h15  F. Liedtke (Leipzig): Kategorienabgrenzung nach oben, nach unten und zur Seite.

Diskussion

12h      Mittagessen 

14h      I. Trost (Passau): Zum Konzept der kategorialen Homonymie

Diskussion

14h45  H. Quintin (Nantes): Indefinita: ein « Problemfall »der grammatikalischen Kategorisierung

Diskussion

15h30  Pause

15h45  Z. Berdychowska (Krakau): Kategorien im Verbund: Evidentialität und Person

Diskussion

16h30  Abschlussdiskussion

contact: irmtraud.behr@univ-paris3.fr

Die Abstracts der Vorträge finden sich hier:

workshop-sprachliche-kategorien-21-10-2016-programm-und-abstrakts

Narrativité et matérialité Narrativität und Materialität

Journée d’études interdisciplinaire « Narrativité et matérialité »

Interdisziplinäre Tagung « Narrativität und Materialität »

14 octobre 2016/14. Oktober 2016

 Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, IMA, salle 16

5 rue de l’Ecole de Médecine, 75005 Paris

Cette journée d’études interdisciplinaire souhaite se pencher sur les liens susceptibles de se tisser entre narrativité et matérialité. Si l’on considère que la matérialité intervient quand la matière apparaît en tant que telle, dans sa dimension phénoménale, en ne constituant pas seulement un support de signification, on peut en effet et se demander quel rôle peuvent jouer pareils éléments sensibles dans le cadre d’une narration. Il s’agira d’examiner la matérialité même d’un récit mais aussi la matérialité extradiégétique, telle qu’elle devient sensible dans le récit ou telle que le récit la construit. On s’interrogera sur l’intérêt d’adopter une définition plus ou moins resserrée de la matérialité, incluant ou non par exemple la notion de médialité. Des corpus variés seront abordés : textes littéraires, performances, livres audio, littérature enfantine, jeux vidéo, sites internet. On engagera également une réflexion théorique et méthodologique sur les possibles apports d’une focalisation sur la matérialité pour la narratologie. Quels objets et quelles formes de « lisibilité » deviennent alors particulièrement pertinents dans une telle perspective ? De nouveaux instruments conceptuels seraient-ils judicieux ou éventuellement nécessaires ? Cette manifestation scientifique, qui réunira les contributions de chercheurs français, allemands et autrichiens de diverses spécialités disciplinaires, s’inscrit dans le cadre des recherches sur les narrativités allemandes qui ont été engagées par le CEREG (Centre d’Études et de Recherches sur l’Espace Germanophone/EA 4223) de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

 

9H15-9H30 : Accueil

9H30-9H45 : Introduction (Florence Baillet et Anne-Laure Daux-Combaudon)

9H45-10H30 : Bénédicte Terrisse (Université de Nantes) : “Manuscrits subtilisés, papier brûlé : des textes-objets aux textes-matière chez Wolfgang Hilbig”

10H30-11H15 : Markus Engelns (Universität Duisburg-Essen) : “Geschichten über Metall, Holz und Schnee  – Zur narrativen Bedeutung von Materialien in Videospielen ”

11H30-12H15 : Rita Finkbeiner (Johannes Gutenberg-Universität Mainz) : “Repetition und Variation als Gestaltungsprinzip im Bilderbuch. Sprachliche, visuelle und interaktionale Aspekte”

12H15-13H : Kerstin Hausbei (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : “1001 Nacht : zum Verhältnis von Klang, Stimme und Narrativität im Hörbuch”

 

15H-15H45 : Andrea Lauterwein (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : “Valie Export : menstruation – monstration – matérialisation”

15H45-16H30 : Sarah Neelsen (Université de Liège) : “Musik erzählt. Elektronische Musik im zeitgenössischen Roman”

16H45-17H30 : Sergej Rickenbacher (Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf, Graduiertenkolleg “Materialität und Produktion”) : “Vom Ododion zum Smeller 2.0 – Narrative und technische Materialisierungen der ›Duftorgel‹”

17H30-18H15 : Georg Weidacher (Karl-Franzens-Universität Graz) : “Das Erzählen eines modernen Mythos unter Nutzung der Affordanzen des Internets und in ihm etablierter Kommunikationsformen – oder: „Red Bull verleiht Flügel“”

 

Organisation:

Florence Baillet, florence.baillet@gmail.com

Anne-Laure Daux-Combaudon, anne-laure.daux@univ-paris3.fr

Weltliteratur im (sehr) langen 19. Jahrhundert: Globalisierung, Universalisierung, Anthropologisierung der Literatur ?

Workshop

Dienstag 21. Juni 2016

Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3

Institut du Monde anglophone

Salle 12

5 rue de l’Ecole de Médecine

75006 Paris

 

9h30

Annette Werberger (Europa-Universität Viadrina / Frankfurt (Oder)), Literatur und Folklore/Ethnographie in der Ethnoliterarischen Moderne.

10h15

Florence Baillet (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Völkerschauen und die Anthropologisierung des Theaters um die Jahrhundertwende 1900.

 11h

Florence Vatan (University of Wisconsin-Madison), La réception de Lévy-Bruhl en Allemagne : le cas Musil.

Mittagessen

14h30

Ulrich van Loyen (Universität zu Köln), Erwin Rohdes „Psyche“ und ihre Folgen für die Ethnographie Südeuropas.

15h15

Marcel Lepper (DLA Marbach), Globale Archive : Materialpolitik im 19. Jahrhundert.

16h

Céline Trautmann-Waller (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Von Friedrich August Wolf zu Milman Parry,  von den serbischen Guslaren zu Homer : Mündlichkeit, Autorschaft und die Überwindung des Primitiven.

16h45

Jürgen Ritte (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), ‘« … kleine Goldstücke am Ärmel blank reiben… » – Carlo Ginzburgs Indizienparadigma und die Ästhetik des Fragments.

17h30

Abschließende Diskussion

 

Kontakt : celine.trautmann-waller@univ-paris3.fr

La littérature mondiale et le (très) long XIXe siècle : Globalisation, Universalisation, Anthropologisation de la littérature ?

 

Workshop

Mardi 21 juin 2016

Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3

Institut du Monde anglophone

Salle 12

5 rue de l’Ecole de Médecine

75006 Paris

 

9h30

Annette Werberger (Europa-Universität Viadrina / Frankfurt (Oder)), Literatur und Folklore/Ethnographie in der Ethnoliterarischen Moderne.

10h15

Florence Baillet (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Völkerschauen und die Anthropologisierung des Theaters um die Jahrhundertwende 1900.

 11h

Florence Vatan (University of Wisconsin-Madison), La réception de Lévy-Bruhl en Allemagne : le cas Musil.

Déjeuner

14h30

Ulrich van Loyen (Universität zu Köln), Erwin Rohdes „Psyche“ und ihre Folgen für die Ethnographie Südeuropas.

15h15

Marcel Lepper (DLA Marbach), Globale Archive : Materialpolitik im 19. Jahrhundert.

16h

Céline Trautmann-Waller (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Von Friedrich August Wolf zu Milman Parry,  von den serbischen Guslaren zu Homer : Mündlichkeit, Autorschaft und die Überwindung des Primitiven.

16h45

Jürgen Ritte (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), ‘« … kleine Goldstücke am Ärmel blank reiben… » – Carlo Ginzburgs Indizienparadigma und die Ästhetik des Fragments.

17h30

Discussion finale

contact : celine.trautman-waller@univ-paris3.fr