Einar Schleef, par-delà le théâtre – Mise en scène, écriture, peinture, photographie

 

1459254723

 

« Einar Schleef par-delà le théâtre », Florence Baillet (dir.)

Le théâtre d’Einar Schleef (1944-2001) a longtemps fait scandale en RDA, en RFA et en Autriche, mais n’en est pas moins resté dans toutes les mémoires. Son œuvre est marquée par l’histoire allemande dans toute sa complexité, et sa pratique artistique met à l’épreuve acteurs et spectateurs, physiquement. Chez Schleef, la matérialité des corps et de la langue est placée au premier plan, interrogeant de la sorte une certaine économie occidentale de la représentation.

Ce volume réunit des contributions de chercheurs d’horizons variés afin d’aborder, à partir de la question de la matérialité, l’œuvre de Schleef dans ses diverses dimensions. Non seulement ses mises en scène, ses pièces et ses textes sur le théâtre sont abordés, mais également des aspects moins connus, par exemple son roman, ses peintures et ses photographies, ainsi que les liens susceptibles de se tisser entre ses différents travaux artistiques.

Table des matières :

Florence Baillet, Introduction : Einar Schleef : matériaux et matérialité

1 / Les enjeux politiques de l’œuvre de Schleef : l’individu en question (chœur, prise rituelle de drogue et rôle de la femme)

Helene Varopoulou et Hans-Thies Lehmann, Prologue à deux voix : Conscience tragique, le politique, le geste : l’impact d’Einar Schleef sur le théâtre contemporain

Charlotte Bomy, À propos du chœur et des femmes. Rébellions au sein de la représentation

Miriam Dreysse, « Le retour de la femme dans le conflit central » : mise en scène des rôles féminins dans le théâtre d’EinarSchleef

Kristin Schulz, « Combien de drogue pour maintenir une utopie ? » La réponse des archives d’Einar Schleef et de Heiner Müller

2 / Le matériau de l’histoire (individuelle et collective) : strates et superpositions

Sarah Neelsen, Formes et identité dans le roman Gertrud

Emmanuel Béhague, De Sondershausen à Sangerhausen : Wezel/Schleef

Christina Schmidt, Peuple trahi (Verratenes Volk) et Novembre 1918. Topographie d’une révolution d’après Einar Schleef et Alfred Döblin

3 / Théâtre et arts visuels, théâtre et musicalité

Marielle Silhouette, Peinture et mise en scène : le cadre de la création

Sylvie Arlaud, La création sérielle : un geste esthétique et éthique ? La relecture de l’œuvre d’Einar Schleef à la lumière de ses photographies

Aline Vennemann, Dis-poser des voix et des corps. Une pièce de sport (Ein Sportstück) mise en scène par Einar Schleef

Heinz Schwarzinger (Henri Christophe), Une langue « physique ». Traduire Schleef (entretien)

ISBN 978-2-7535-4756-8 Presses universitaires de Rennes, 2016, www.pur-editions.fr

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4084


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.